Automne – Mise hors service

Liste de mise hors service et quelques conseils de Michael Dunn …

Liste de mise hors service de votre bateau ci-desous. ?? !! MISE HORS SERVICE:

De nombreux plaisanciers ont une bonne liste de tâches de routine à la sorti de l’eau ; d’autre probablement pas. Ce numéro de E-SHALLOWS apporte une liste de vérification complète mise hors service pour le bateau à moteur et voilier. Vous pouvez imprimer ce document d’ici, ou collez la pièce (s) si vous souhaitez dans un document.

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’aide sur un problème ou une situation spécifique tout en préparant votre bateau pour l’entreposage pour l’hiver, veuillez envoyer un courriel et nous essayerons de voir si l’un de vos collègues a eu des problèmes similaires et ce qu’ils ont fait pour les résoudre. Et si vous voyez quelque chose que nous avons manqué (ou des erreurs), svp nous contacté afin que nous puissions améliorer cette liste pour l’avenir.


Au retour du printemps bientôt, seulement 8 mois pour le retour à l’eau!

Michael Dunn,
http://www.michaeldunn.ca

E-SHALLOWS Responsable de la rédaction et des communications

Shediac Squadron

CPS Squadron web site: http://www.cps-ecp.ca/shediac/


LISTE DES MISE EN RADE D’AUTOMNE ET QUELQUES CONSEILS

SE PRÉPARER :

Inscrivez-vous à un cours CPS cet hiver.

Cette liste est générique – là où des manuels de maintenance sont disponibles (comme pour le moteur), suivez les instructions du fabricant pour la pose.

Si vous ne le connaissez pas, vérifiez que votre bateau est couvert par une assurance pendant son entreposage.

Si votre bateau sort par grue, réservez une date de sortie avec votre Yacht Club / Marina. Vérifiez la veille pour vous assurer que la sortie de l’eau n’est pas reporté à cause du mauvais temps ou du petit nombre de bateaux inscrits. Si vous avez le temps, pensez à donner une heure ou deux pour aider vos collègues pour la sortie de l’eau.

Demandez à vos amis de vous aider lors de votre sortie de l’eau si nécessaire.

Organiser un véhicule de remorquage approprié. Une Jeep Liberty n’a pas été conçue pour remorquer un bateau de 10 000 lb! S’assurer que la taille de la boule du véhicule est la même que celle de l’attelage de remorque – sans rire, j’ai vu une remorque et un bateau sortir de leur véhicule de remorquage car la balle était de 1 7/8″, l’attelage de 2 5/16″ – cela arrive!

Revisé la liste que vous avez faite au printemps de choses à faire à l’automne. Organisez tout ce dont vous avez besoin pour le travail.

Planifiez votre temps pour que l’hivernisation de votre bateau soit terminée avant que vos doigts ne commencent à geler.

Tout ce qui peut geler doit être retiré du bateau, vidé et / ou protégé. Tous les objets susceptibles d’être endommagés par le froid, l’air salin ou la moisissure ou susceptibles d’attirer les voleurs doivent être retirés. Cela inclut probablement toute l’électronique.

Il vaut mieux ranger les coussins dans un endroit frais et sec – comme dans votre sous-sol, mais si ce n’est pas le cas, renversez-les pour que l’air puissent circuler.

N’utilisez pas de ruban adhésif en toile (duck tape) pour quoi que ce soit, sauf en cas d’absolue nécessité – il sera très difficile d’éliminer la colle adhésive au printemps. Utilisez du ruban électrique ou de gréement à la place.

Une partie de ce que vous allez faire maintenant, vous allez la répéter au printemps, en particulier les tâches de nettoyage. Mais faire ces choses maintenant rendra vos tâches printanières beaucoup plus faciles.

Lors de la vérification et de la préparation du bateau, dressez une liste des pièces usées, commandez des pièces de rechange en hiver.

REMORQUE :

S’assurer que l’immatriculation du véhicule est à jour et disponible

Est-ce que l’inspection de sécurité de votre remorque est à jour?

Vérifiez que vous êtes couvert par une assurance (véhicule de remorquage et remorque)

Rouleaux et plaque de support

Vérifier et lubrifier les roulements de roue, si applicable

Nettoyer et lubrifier le treuil

Lubrifier le cric et la roue

Vérifié les lumières et connexions électriques

Vérifier la pression et l’état des pneus

Vérifier les freins

Vérifier les chaînes de sécurité

Vérifier le verrouillage de la main

S’assurer que les zones rouillées de la remorque ne sont pas plus que superficielles. Grattez et retouchez-les si vous en avez le temps.

ENTREPOSAGE POUR L’HIVER :
Par ordre de meilleur au pire, voici vos alternatives d’entreposage hivernales probables:

Ranger à l’intérieur.

Rangez-le à l’extérieur avec une toile et un cadre spécialement conçus pour votre bateau.

Film rétractable (shrink wrap).

Couvrir avec du plastique peu coûteux.

Une certaine combinaison de ce qui précède.

Ranger dehors à découvert. J’espère que ce n’est pas votre choix, mais si c’est au moins épiler la coque avant l’hiver.

CONSIDÉRATIONS IMPORTANTES :

Vous pouvez être certain que tout ce qui est mal fixé risque de se casser ou de se déchirer en hiver, vous risqueriez d’endommager le bateau.

Faire certain garder l’eau et la neige en déhors de l’embarcation. Partout où l’eau est autorisée à s’accumuler, elle peut geler, ce qui risque de faire craquer tout ce qui l’entoure. Cela inclut des parties du bateau lui-même et d’autres engins – tels que les mâts et les systèmes d’enroulement.

Un bateau doit respirer en hiver – assurer la ventilation. Une accumulation d’humidité conduit à la moisissure, pas toujours facile à éliminer. Vous pouvez également aider à éviter la moisissure en plaçant des produits absorbant l’humidité dans tout le bateau.

Ouvrir tous les casiers intérieurs (et extérieurs du bateau à l’intérieur ou couverts) du bateau. Ouvrez les cales et la salle des machines complètement, en mettant les couvertures / planches de côté.

Si le bateau est rangé à l’intérieur ou suffisamment couvert, ouvrez toutes les écoutilles et l’escalier de descente glisse

SORTIE DE L’EAU :

Une partie du travail décrit ci-dessus est encore mieux effectuée lorsque le bateau est encore à l’eau.

Si vous sortez par grue, sachez où les sangles de levage sont les mieux placées sur votre bateau.

Ne laissez pas tomber des pièces uniques ou coûteuses! Tape (ruban adhésif) ou attachez ces pièces à l’endroit où vous les réinstallerez au printemps prochain.

Pour accélérer le déplacement, préparez le bateau à l’avance. E.G., détendez les étais, enlevez quelques-unes des goupilles, etc.

Nettoyez le fond le plus tôt possible après la sortie, de préférence immédiatement – en payant environ 30-50 dollars pour le nettoyeur haute pression, vous épargnerez beaucoup de travail plus tard.

COQUE :

Effectuer un nettoyage général de la coque, du pont et des dessus à l’aide d’un détergent doux.

Vérifiez les abrasions, les éraflures, les égratignures, etc. de la coque et planifiez les réparations.

Vérifier les ampoules (blisters) et le délaminage (pont et coque) et planifier les réparations.

Vérifiez les pavois.

Vérifiez la plateforme de bain et / ou l’échelle.

Inspecter les assiettes (trim tabs).

Vérifier l’arbre, le coutelas portant (cutlass bearing), la jambe de force et l’hélice.

Vérifiez le gouvernail et les raccords. Certains bateaux absorbent une quantité d’eau considérable au cours de l’été – envisagez de retirer entièrement le gouvernail pour éviter les fissures dues au gel de l’eau.

Si vous le souhaitez, commencez la préparation de la peinture de fond de l’année prochaine.

Enroulez des morceaux de polyéthylène sur les ouvertures de coque, les prises et les échappements de l’extérieur et les robinets de mer à proximité. Si le bateau doit être rangé à l’extérieur à découvert, assurez-vous que les dalots sont dégagés, que les coqs de mer sont ouverts.

PONT, RACCORDS, ÉQUIPEMENT DE SÉCURITÉ :

Nettoyez le teck et traitez (huile, Cetol etc., comme vous trouvez mieux)

Nettoyez les fenêtres et les écoutilles (le dentifrice élimine les égratignures mineures sur le plastique)

Nettoyé toile, tente (bimini) et capote de roof (dodger).

Vérifiez les poteaux et les bases, balcon avant (pulpit), les lignes de vie, les taquets et tous les autres accessoires de pont (essayez Autosol)

Appliquez une légère couche de graisse sur toutes les ferrures métalliques.

Vérifiez les apparaux de mouillage (ground tackle), les lignes, les défences, etc. Enlevez les lignes d’ancrage / de quai pour les nettoyer si nécessaire.

Vérifiez les cadènes – toute fuite ou rouille que vous n’avez pas vue l’an dernier?

Vérifier les joints de coque / pont pour les nouvelles fuites.

Vérifiez si le pont, les fenêtres et les hublots pour traces de fuient.

Inspecter le guindeau et lubrifier.

Si nécessaire, nettoyer et graisser les cabestans (winchs)

Vérifier et lubrifier les blocs, les pitons à oeil (pad eye), etc.

Décidez comment et où le dériveur ou le radeau de sauvetage sera arrimé (stowed).

AU-DESSOUS DES PONTS :

Nettoyer soigneusement le cockpit, tous les casiers et les compartiments – à l’intérieur et à l’extérieur.

Vérifier, tester et lubrifier les vanes (sea-cock) (Vaseline)

Vérifier l’état des tuyaux et des colliers, planifier la réparation ou le remplacement.

Vérifiez la présence d’huile dans les cales, déterminez la source. Bien nettoyer toutes les cales.

Vérifiez les trous des flexibles (limber holes) et assurez-vous qu’ils sont exempts de débris.

Vidangez les pompes de cale ou utilisez un antigel (faux utilizé antigel non-toxic).

Retirer les documents importants du bateau.

SYSTEME ELECTRIQUE / ELECTRONIQUE ET COMPOSANTS :

Vérifiez le niveau d’eau de la batterie.

Rechargez les batteries. Décidez si vous les retirerez ou non – rappelez-vous que des batteries complètement chargées ne gèlent pas. Si vous décidé d’entrer la/les batterie(s) à l’intérieur il faut avisé vos assurances maison.

Nettoyer les bornes de la batterie avec une solution de bicarbonate de soude et rincer abondamment à l’eau claire, appliquer une légère couche de graisse protectrice pour le terminal.

Inspectez tout le câblage électrique pour détecter l’usure et d’abrasion.

Testez toutes les jauges pour leur fonctionnement. Plan de réparation ou de remplacement.

Vérifiez l’alimentation à quai et le chargeur.

Vérifiez tous les luminaires.

Vérifiez que tous les composants électroniques fonctionnent correctement. Plan de réparation ou de remplacement.

Inspecter les antennes.

Retirer tous les instruments électroniques du bateau

MOTEUR(S) INBORD :

Ajoutez un stabilisateur de carburant dans le réservoir, faites tourner le moteur pour le réchauffer, changez l’huile pendant qu’il est chaud. Achetez le vidangeur d’huile approprié pour les vidanges d’huile afin d’économiser les déversements.

Changer le filtre à huile.

Si possible, rincer le moteur à l’eau douce.

Repéré tous les drains pour éliminer l’eau dans le moteur et collecteur d’échappement (exhaust manifold). Faites circuler l’antigel (non-toxique) dans le collecteur (manifold) à l’aide d’un tuyau de ramassage allant de la pompe à eau à un seau d’antigel. Démarrez le moteur et laissez l’antigel circuler jusqu’à ce que l’eau commence à sortir de l’échappement. Ce processus varie légèrement selon que vous utilisez un système de refroidissement à eau brute ou à eau douce (fermée).

Si nécessaire, changer le liquide de transmission.

Vérifiez la roue à ailettes de la pompe à eau.

Enlevez les bougies et vaporiser de l’huile de buée (un peu) dans chaque cylindre.

Graisser tous les raccords.

Si nécessaire enlever la rouille superficielle et retoucher la peinture.

Essuyez le moteur avec un peu d’huile anti-buée ou WD-40.

Desserrer les courroies.

Vérifier et lubrifier les presse-étoupes (stuffing box), l’arbre.

Noter le journal d’entretien du moteur, en particulier la date et les heures de vidange.

SYSTÈME DE CARBURANT :

Faire le plein du réservoir, s’assurer que le rapport carburant / stabilisateur est bien proportionné.

Vérifier et changer les filtres à carburant.

Vidé filtres séparateurs d’eau.

Garré les clés du bouchon du réservoir du bateau ailleur que dans le bateau.

SYSTÈME DE TOILETTE :

Vérifiez le bon fonctionnement – lubrifiez et nettoyez si nécessaire.

Faire fonctionné la toilette avec antigel non toxique (tel que l’antigel R / V)

Pompe d’évacuation, rincer avec un antigel non toxique (tel que l’antigel R / V). Utilisez les produits recommandés par le fabricant.

SYSTÈME D’EAU DOUCE :

Rincez le réservoir d’eau (effectuez un choc sur le réservoir d’eau potable avec un traitement de choc de piscine, pas d’eau de javel – le choc de la piscine se dissipe en quelques jours et peut ensuite être évacué).

Faire fonctionné avec un antigel non toxique (tel que l’antigel R / V)

Vérifiez que le système d’eau pour le bon fonctionnent et que la pompe n’ait pas de fuient.

Vérifier que le réservoir d’eau chaude fonctionne à la fois sur le courant alternatif et sur les moteurs.

Débranchez les tuyaux d’eau chaude.

Vérifier et nettoyer les écrans de pompe de puisard de douche.

COQUERIE :

Retirer le réservoir de propane du bateau.

Vérifiez les vannes électriques et manuelles, vérifiez l’évent de la boîte de stockage pour vous assurer qu’il est dégagé.

Vérifier les détecteurs de gaz, les arrêts solénoïde etc.

Vérifiez la glacière ou le réfrigérateur, nettoyez et rafraîchissez. Laisser le couvercle / la porte ouvert.

Cuisinière propre.

Vérifiez le micro-ondes, si il y à lieu.

MOTEUR HORS-BORD OU I / O :

Le prochain travail consiste à hiverner le moteur hors-bord avec de l’antigel afin d’empêcher toute eau résiduelle de geler et de fissurer votre bloc lorsqu’il se dilate. Certains experts disent que vous n’avez pas besoin d’antigel, mais que vous vidanger toute l’eau du moteur. Hiverner de cette façon présente certains risques, car tout résidu d’eau restant dans le bloc pourrait provoquer une fissure. C’est pourquoi nous pensons que le rinçage à l’antigel est un plan d’hivernage plus facile et plus sûr, en particulier avec des moteurs plus gros. Faites circuler l’antigel dans le système de refroidissement à l’aide de l’adaptateur de tuyau “cache-oreilles”.

Pour les hors-bords; Faites fonctionner le moteur dans de l’eau douce pour rincer (environ 15 min), débranchez la conduite de carburant une fois que le moteur commence à mourir – vaporiser de l’huile de nébulisation dans la gorge du carburateur jusqu’à ce qu’elle commence à fumer.

Retirer les bougies d’allumage, vaporiser de l’huile de nébulisation dans chaque cylindre.

Vérifier et remplacer les bougies, si il y a lieu.

Vérifiez les fils d’allumages pour l’usure.

Vérifier l’hélice pour les entailles et les coudes (bends), organiser la réparation.

Vérifier le beuglement du I/O si applicable.

Graisser tous les raccords.

Changez / remplissez le lubrifiant pour engrenages, surveillez les traces d’eau dans l’huile.

Inspecter les conduites de carburant, la poire d’amorçage et le réservoir pour détecter les fuites éventuelles.

Lubrifier et pulvériser les pièces mobiles.

Essuyez avec un chiffon imbibé de WD-40 (à sec) ou vaporisez avec un spray anti-corrosion (durera plus longtemps).

Enlevez tous les réservoirs remplis ou partiellement remplis.

Mettez un stabilisateur de carburant dans les réservoirs de carburant (lorsqu’il reste de l’essence ou du diesel).

Voile :

Vérifier l’état général.

Inspectez soigneusement les coutures déchirées et usées.

Vérifier les lattes et les poches des lattes.

Vérifier toutes les pièces jointes à la voile.

Inspecté les boulons, cordages/attelage (slugs) de voiles, si nécessaire.

Organisez le nettoyage et / ou la réparation des voiles avant que les voiliers ne soient occupés.

MÂT ET GRÉEMENT :

Enlever les haubans.

Soutien minimum requis du mât – aux deux extrémités et au centre. Si elle est rangée à l’extérieur, une extrémité doit être légèrement plus basse que l’autre pour le drainage.

Inspecter pour détecter la corrosion du gréement, les hameçons pour câbles en acier, les tenons du mât pour l’usure, les écarteurs, la tête du mât pour les vis desserrées, les rivets, les tendeurs et les goupilles pour l’usure et la corrosion etc.

Si le mât n’est pas rangé à l’intérieur, couvrez-le et tous les accessoires non amovibles.

Si elles ne sont pas complètement recouvertes, fabriquez des enceintes pour les extrémités du mât et d’autres zones où l’eau peut pénétrer et geler. Laisser un petit trou dans le couvercle du bas pour le drainage.

Vérifiez l’usure du matériel d’enroulement, planifiez la réparation si nécessaire. Lubrifier. Enveloppe en polyéthylène, fermeture hermétique.

Nettoyer et lubrifier la piste de voile.

Vérifiez les drisses et envisagez de remplacer ou d’échanger bout à bout. Retirer pour le nettoyage si nécessaire.

QUELQUES IDÉES POUR LES MISES À NIVEAU DE PRINTEMPS :

Préparez une liste (wish list) d’accessoires nautiques pour votre partenaire de vie (conjointe/conjoint).

Regardez bien vos systèmes électriques – le printemps sera-t-il un bon moment pour procéder à une reconstruction majeure – câblage particulièrement?

Ce printemps sera-t-il le moment où vous installerez un réservoir pour déchets organiques?

Envisager de remplacer les vannes d’eau de type Sea Gate par des vannes d’eau à tournant sphérique en bronze.

Doubler les colliers des tuyaux de passe-coque (en particulier sous la ligne flottaison)

Remplacement des appareils électriques? Envisagez un onduleur DC / AC avant de décider quoi acheter.

Si votre batterie n’est pas sécurisée dans des boîtes couvertes, installez ces petites chaussures sur les bornes positives.

Commandez toutes les pièces de mise à niveau nécessaires suffisamment tôt pour être sûres de les avoir sous la main au printemps. Ceci est également important car vous avez le temps maintenant de magasiner pour obtenir de bons prix, ainsi que de planifier exactement quoi, comment et quand cela sera fait.

Avant de verrouiller le bateau et / ou la grange, avez-vous les clés et pourrez-vous les retrouver au printemps?

Si vous laissez la ou les batterie (s) sur le bateau, pourrez-vous vérifier la charge au milieu de l’hiver et la recharger si nécessaire?

________________________

Michael Dunn
________________________

Bonne hiver à tous de la part de Romeo’s Marine …


Scroll to Top
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://romeosmarine.com/fr/information/decommisioning-your-boat">
Twitter
YouTube
YouTube
LinkedIn